Agence de la Couverture Maladie Universelle (CMU)
Presse

L’Agence de la couverture maladie universelle n’a pas encore atteint l’objectif tracé en 2013 qui était l’enrôlement de 75% de la population sénégalaise à l'horizon 2017. Cependant, avec 48% d’adhésion, cette initiative du Président Macky Sall est sur la voie, même si ses dirigeants sont conscients du chemin qu’il leur reste à parcourir avant de relever ce défi. C’est ce qu’a affirmé le Directeur général de cette agence, lors de l’«Atelier de partage des enjeux et orientations » avec les journalistes à Saly. 

« On ne peut pas construire de grandes choses sans de grandes ambitions». Ce sont par ces mots que le Dr Bocar Mamadou Daff a abordé sa présentation de la Couverture maladie universelle (Cmu) et de ses objectifs de départ qui étaient d’atteindre un taux d’enrôlement de 75% de population sénégalaise. 

Mais, avec 48% d’adhésion à la date du 30 septembre 2017 et une perspective de 50% dans un avenir très proche, Dr Bocar Mamadou Daff pense que le chemin parcouru mérite d’être salué. D’autant plus que des pays comme le Japon, qui ont mis en place un programme pareil depuis près de 50 ans, n’ont pas encore atteint le niveau du Sénégal. 

N’empêche, Dr Daff et Cie sont déterminés à dépasser ce stade. Et pour cela, ils comptent sur un nouveau système informatique mis en place qui permettra de centraliser les données, mais aussi lutter contre les fraudes qui sont en train d’entraver la bonne marche du programme. 

Concomitamment à la dématérialisation, un plan de communication a été mis en place pour susciter  l’adhésion de plus de Sénégalais. Car, soutiennent-ils, avec une panoplie d’opportunités (gratuité des soins, de certains médicaments, entre autres), la Cmu peut sensiblement contribuer à l’allégement des dépenses dans les ménages. 

Dr Daff a aussi lancé un appel envers les collectivités territoriales, afin que leurs dirigeants s’impliquent davantage pour faire enrôler leurs administrés à ce programme.

Source: 
https://www.pressafrik.com/48-d-adhesion-en-2017-La-CMU-veut-faire-plus-et-mieux_a176838.html