Agence de la Couverture Maladie Universelle (CMU)
Presse

Le geste de la Première dame Marième Faye Sall qui a récemment pris en charge l'enrôlement de 474 femmes dans la mutuelle de santé de Dalifort a fait tache d'huile. Quelques jours plus tard, c'est le maire de la commune de Diamaguène Sicap Mbao, Coumba Ndoffène Fall qui lui a emboîté le pas en enrôlant, à son tour, quatre cents personnes dans la mutuelle de la commune qu'il dirige. Une cérémonie a été organisée en la circonstance.

La banlieue est en train de montrer la voie pour l'atteinte des objectifs que se fixe la Couverture maladie universelle (Cmu). En effet, après Dalifort où 474 femmes ont été enrôlées dans la mutuelle de santé, c'est Diamaguène Sicap Mbao qui se signale par le biais de son maire Coumba Ndoffène Fall qui a lui aussi pris en charge l'enrôlement de 400 personnes dans les mutuelles de santé de la commune. En présence du préfet de l'arrondissement de Thiaroye, Souleymane Ly, le directeur général de la Cmu, Cheikh Seydi Aboubacar Mbengue, a révélé le mobile de ce geste. « C'est parce que nous estimons que l'accès à des soins de santé de qualité n'est pas facile que nous avons pris sur nous d'enrôler ces quatre cents personnes composées d'imams, de délégués de quartiers, « Badiénou Gokh », relais communautaires et d'une frange vulnérable de la population que sont des personnes handicapées », a-t-il indiqué. Le directeur de la Cmu a estimé que la cérémonie est importante quand on sait que l'approche de la Cmu est basée sur « une commune, une mutuelle de santé ».

Il a révélé que 671 mutuelles de santé ont été installées dans les 502 communes du pays. Diamaguène Sicap Mbao dispose de trois mutuelles de santé. Pour lui, le message qui vaille d'être délivré aux élus locaux est d'aider les mutuelles de santé à acquérir un siège comme l'a déjà fait le maire de la commune de Diamaguène Sicap Mbao qui en a aménagé un pour la mutuelle de santé dans l'état civil qu'il a inauguré en marge de la cérémonie d'enrôlement des quatre cents personnes ou bien faciliter simplement l'enrôlement des personnes défavorisées ou le recrutement d’un gérant d'une mutuelle de santé. « Des maires sont en train d'appuyer les mutuelles de santé, mais ce mouvement doit être accentué. L'exemple de Coumba Ndoffène Fall est fort et il montre que le maire a compris que la santé est au cœur des préoccupations des populations », a-t-il ajouté. Il considère que l’autre message fort du maire est d’avoir pensé aux personnes handicapées en enrôlant les 400 personnes. « Cette manifestation est un appel lancé à tous les maires, présidents de conseils départementaux, maires de ville, bref élus locaux pour leur rappeler que la réforme de l’acte trois de la décentralisation confère aux collectivités locales des compétences relatives à l’appui de la Cmu », a-t-il précisé.

Source: 
http://www.lesoleil.sn/2016-03-22-23-37-00/item/60307-commune-de-diamaguene-sicap-mbao-400-personnes-enrolees-dans-la-cmu.html