Agence de la Couverture Maladie Universelle (CMU)
Presse

Près de 675 personnes de la commune de Ngohé ont été enrôlées dans la Couverture maladie universelle (CMU). Il s’agit là de la 2e action sociale d’envergure au niveau de la région  de Diourbel, selon le chef du Service régionale de l’Agence nationale de la CMU. Pour Dr Baka Madior Fall, malgré tous ses efforts, le taux de pénétration reste encore faible. Il est de l’ordre de 32% à l’échelle régionale.

Le directeur du Fonds de solidarité nationale, Malick Fall a procède, le week-end dernier, à la remise de chèques destinés à l’enrôlement de 602 personnes repartis dans les différents villages de la commune de Ngohé. Ce  responsable politique de l’Alliance pour la République (APR) déclare: «après la création de la mutuelle de sante de Ngohé Mbayard, j’ai décidé d’enrôler un certain nombre de famille dans la CMU (Couverture maladie universelle). C’est ainsi que j’ai choisi des points focaux des différents villages de la commune, avec chacun un quota de cibles, et j’ai pu enrôler 600 personnes repartis dans 300 ménages dont 2 par ménage». Et d’ajouter: «nous allons faire une rallonge de 75 personnes à cause de la forte demande. Nous pensons que nous aurons au total 675 personnes enrôlées. J’ai discuté avec le directeur de l’école élémentaire et j’ai décidé de choisir les 25 meilleurs élèves de chaque classe. Pour le moment, la couverture va prendre en compte une année.»

Le chef du Service régional de l’Agence nationale de la Couverture maladie universelle loue ce geste du directeur du Fonds de solidarité nationale. Selon Dr Baka Madior Fall, «c’est une action à saluer, un exemple à suivre par les autres mécènes. Malgré que l’Etat soit entrain d’enrôler les Bourses de sécurité familiale et les personnes détenant des Cartes d’égalité des chances, nous jugeons que c’est insuffisant. Il a compris qu’il faut booster le taux de pénétration pour venir en aide à ces populations qui veulent se soigner mais qui n’ont pas les capacités  financières.» Il s’agit, selon lui, de  la 2e action sociale de grande envergure dans la région de Diourbel, après celle du maire de Ngogom. Et de poursuivre que le taux de pénétration de la CMU au niveau de la région se chiffre à 32%. «A notre arrivée, le taux était aux environs de 10%. Nous avons tout fait, par des actions de sensibilisation, des politiques de proximité, des VAD, pour relever le taux à 32%. Mais nous  estimons que cela est insuffisant car nous voulons atteindre un taux de 45%» projette-t-il.

 

Source: 
http://www.sudonline.sn/le-directeur-du-fonds-de-solidarite-nationale-enrole-675-personnes_a_38119.html