Agence de la Couverture Maladie Universelle (CMU)
Presse

Le Directeur de l’Agence de la Couverture maladie universelle (Acmu), Dr Bocar Mamadou Daff et le Coordonnateur de l’Université virtuelle du Sénégal (Uvs), Moussa Lô, ont procédé hier, à la signature d’un accord de partenariat.  L’objectif : permettre aux étudiants de l’Uvs d’accéder à une prise en charge sanitaire.

C’est à l’image des partenariats qu’elle a avec les autres institutions, que l’Agence de la Couverture maladie universelle (Acmu) compte relever les défis qui sont liés l’extension de la Cmu à toutes les catégories de la population. Ceci, selon son Directeur général, Dr Bocar Mamadou Daff, avec un paquet de soins ‘’attractifs et disponibles’’ à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. ‘’Cet enrôlement de plus de 25 000 étudiants dans la Cmu, renforcera les interventions du gouvernement en matière de politique de promotion de la jeunesse et d’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur’’, a témoigné le Dg de la Cmu, hier, lors de la signature d’une convention de partenariat avec les responsables de l’Université virtuelle du Sénégal (Uvs).

 En effet, pour le Dr Daff, cette initiative mérite d’être démultipliée dans les autres institutions de l’Etat en charge de l’Enseignement supérieur. Par ailleurs, il faut noter que grâce à l’initiative Cmu-élèves, 227 791 élèves du cycle primaire, moyen et secondaire ont été enrôles dans les mutuelles de santé. Et dans la région de Saint-Louis, 10 000 élèves ont également été inclus dans ce programme. Pour le patron de l’agence en charge de la Cmu, ces différentes décisions constituent de ‘’véritables modèles’’ de mise en cohérence des principales interventions de l’acte 2 du Plan Sénégal émergent (Pse). ‘’Il s’agit là, d’une parfaite synergie entre les deux secteurs clés de développement économique et social de toute nation; à savoir l’éducation et la santé, dans le seul but de réaliser l’adage qui dit un esprit sain dans un corps sain’’, a ajouté Dr Bocar Mamadou Daff. 

Pour sa part, le Coordonnateur de l’Uvs, Moussa Lô, a fait savoir qu’aujourd’hui, en termes de démocratisation de l’accès l’enseignement supérieur, c’est pari qui est en train d’être ‘’réussi’’, avec leur institution qui compte près de 28 000 étudiants. ‘’Mais, il pose d’autres défis, notamment celui lié à la couverture sanitaire. Le volet social n’est pas prévu dans le modèle de l’Uvs. En fait, dans les autres universités, il y a les œuvres sociales. Nous avons toujours cherché et par rapport à nos moyens, un moyen de supporter la charge sociale de nos étudiants autant que possible avec des subventions, des remboursements d’ordonnances, de frais médicaux, etc. Mais, cela ne suffit pas’’, a signalé M. Lô.

Or, d’après, cela a toujours été une revendication des étudiants de pouvoir disposer d’un modèle beaucoup ‘’plus durable’’ et ‘’fiable’’ en termes de prise en charge médicale. Donc, pour le représentant de l’Uvs, cette convention va leur permettre de faire un ‘’grand pas’’ vers la satisfaction de cette doléance des étudiants. ‘’Cette signature n’est qu’un premier acte. Maintenant, il v falloir avancer et mettre en place comme prévu, la mutuelle de santé des étudiants et tout le processus de prise en charge des étudiants en cas de maladie au niveau national’’, a-t-il dit.

D’ailleurs, le représentant des étudiants Abass Aïda Diallo, a indiqué que ce qu’ils attendent de cette  initiative ‘’c’est qu’il  y’ait un suivi’’.

Il faut souligner que cette mutuelle va travailler en partenariat avec les celles de santé communautaire et les unions départementales. D’une durée de 5 ans, cette convention permettra à près de 30 000 étudiants de bénéficier des prestations comprenant le paquet de base. C’est-à-dire des soins au niveau des postes et centres de santé. Ils ont aussi la possibilité d’avoir le paquet complémentaire au sein des hôpitaux dans les conditions négociées et adaptées aux bénéficiaires.

Source: 
http://www.enqueteplus.com/content/prise-en-charge-sanitaire-des-etudiants-l%E2%80%99agence-de-la-cmu-et-l%E2%80%99uvs-signent-un-partenariat