La CMU à travers les mutuelles de santé

Les  axes d’intervention de la Stratégie Nationale d’Extension de la Couverture du Risque Maladie, élaborée en 2008 par le Ministère de la Santé et de l'Action Sociale (MSAS), s’appuient sur le principe d’un accès aux soins de santé qui relève d’un droit  garanti par la Constitution sénégalaise.

En effet, ladite stratégie est sous-tendue par le développement progressif d’un système de protection du risque maladie des populations vulnérables  et la promotion des mutuelles de santé communautaires qui  sont, en l’état actuel du niveau de couverture et de l’ampleur des secteurs informels et ruraux, les seules à disposer du potentiel à couvrir la majorité de la population sénégalaise.

Cette stratégie nationale comporte trois (3) composantes dont la plus importante porte sur le Développement de la Couverture du Risque maladie dans le Contexte de la Décentralisation à travers les mutuelles de santé (DECAM) : l’objectif  visé est de porter le taux de couverture du risque-maladie de la population à au moins 75% d’ici 2017.

Le DECAM implique, ainsi, la décentralisation de l’assurance maladie et s’appuie sur une approche communale capable de crédibiliser l’adhésion des mutuelles de santé et qui repose sur « Une mutuelle de santé au moins par collectivité locale » avec  des critères géographiques et organisationnels : cette stratégie s’articule autour du choix de quatorze (14) départements en raison d’un département par région avec comme critère fondamental la densité de la population.

Ce choix s’organise autour de :

- l’implantation de Mutuelles de Santé  dans les Collectivités locales qui n’en disposent pas ;

- la restructuration des Mutuelles de santé qui se trouvent confrontées à des difficultés de fonctionnement.

Par rapport à la contribution attendue des mutuelles de santé, les cibles fixées pour atteindre cet objectif global sont respectivement de 27,70% en 2013 ; 46,32% en 2014 ; 50,50% en 2015 ; 60,30% en 2016 et 75,5% en 2017.

Les Secteurs informel et rural sont très développés : en effet, la population cible des  mutuelles de santé est constituée essentiellement des acteurs du secteur informel et du secteur rural qui ne sont pas éligibles aux régimes obligatoires d’assurance maladie et qui représentent plus de 80% de la population sénégalaise.

Scroll To Top